Accueil

Pour nous contacter
Adhérer à la SNPN
Questions fréquemment posées
Demande de renseignements
Partenaires de la Réserve
Sélection de liens
Mentions légales
Plan du site
La Réserve Votre visite Actualités
Questions fréquemment posées
Quelle est la meilleure période pour venir en Camargue ?

De septembre à mai :
- pour observer la plus grande diversité d’oiseaux, venez pendant les périodes de migration (septembre, octobre et mars, avril), pour voir de grands rassemblements de canards, venez en hiver (novembre à février). A partir de mai, quelques espèces nicheuses spectaculaires (flamants roses, guêpiers, rolliers, échasses …) sont faciles à voir.
- pour vous balader, préférez les belles journées du printemps, de l’automne et du début de l’hiver.

Quel est cet oiseau blanc perché sur les chevaux ?

Il s’agit du héron garde-bœuf, petit héron blanc d’origine africaine apparu il y a trente ans en Camargue et dont les effectifs nicheurs ont fortement augmenté ces dernières années. Il guette et s’empare des insectes attirés par le cheval sur lequel il se perche.


Les flamants roses sont-ils présents toute l’année en Camargue ?

Oui, une partie seulement (moins de 10000) des 50000 flamants présents au printemps et en été reste sur place en hiver. Les autres passent la mauvaise saison en Espagne ou en Afrique du Nord

J’ai vu des chasseurs ! Je croyais que la Camargue était protégée !

Une partie seulement de la Camargue est protégée par des réserves (un tiers de la superficie). Les deux autres tiers se répartissent entre zones agricoles, salins et zones naturelles où la chasse peut s’exercer.


Y a-t-il un parc national en Camargue ?

Non, par contre il y a un parc naturel régional qui couvre l’ensemble du delta (80 000 ha) et des réserves, dont la réserve naturelle nationale de Camargue (13 000 ha au centre du delta) :
- le parc naturel régional est avant tout un lieu de concertation entre les différents acteurs de Camargue (propriétaires privés, collectivités publiques, organismes de recherche et associations) ;
- la réserve nationale de Camargue est un espace de nature protégé par une réglementation forte (voir arrêté de classement).

Et les moustiques ?

Les moustiques sont abondants de mai à octobre. On peut s’en protéger en utilisant des répulsifs adaptés, et surtout en évitant le lever et le coucher du soleil, moments où ils sont particulièrement agressifs.


Les taureaux et les chevaux sont-ils vraiment sauvages ?

Non, ils appartiennent tous à un éleveur (manadier). Le mode d’élevage extensif (sur de très grands espaces naturels) leur confère un comportement proche de celui des animaux sauvages. Les nombreuses clôtures que vous verrez délimitent les zones de pâturage.

Où et quand peut-on voir des rizières ?

Le riz est la culture principale de Camargue (plus de 9 000 ha de rizières en 2006). Les rizières sont mises en eau en avril, la récolte a lieu en octobre. On peut facilement voir des rizières le long des routes entre Arles et Salin de Giraud ou Les Saintes Maries de la Mer.


Y a-t-il souvent du vent en Camargue ?

Oui, le vent souffle en moyenne 300 jours par an. Les deux vents dominants sont le mistral (vent froid et sec soufflant du Nord-ouest) et le vent marin (qui apporte la pluie et souffle du sud-est).

JPEG - 2.7 ko